Nous sommes femmes, nous sommes donc cycliques par nature. Mais pourquoi certaines vivent l’enfer ?

1- Un creux de la vague chez une lunatique

J’ai envie de hurler tellement je souffre.

Mais tu as mal où ?

Je ne sais pas, partout, je me sens mal.

Hier, j’étais un peu sous tension, mais tout allait encore bien, j’en ai profité pour m ‘activer et clôturer 2 ou 3 trucs. Ça m’a fait du bien de mettre un peu d’ordre dans mon travail et à la maison.

Aujourd’hui, je suis dans le brouillard, tout m’échappe, j’aimerai disparaître. Les petites injonctions du quotidien résonnent comme autant de montagnes infranchissables : faire à manger, faire les courses, conduire la voiture, se garer, j’oublie tout, je n’arrive pas à fixer mon attention, la moindre chose me demande une énergie dont je ne me sens pas capable…et je deviens parano en plus de cela…

Ce matin, je suis dans mon rayon bio préféré et là : impossible de choisir entre 2 marques de café…. le dilemme… je crois mourir… les courses vont durer 2 heures, j’ai envie de pleurer, intérieurement je m’écroule. Alors je ne choisis pas de café, je choisirai quand ça ira mieux. Je fais face, ça va aller, continuons ce qu’il y a sur la liste des courses, ça va passer, ça finit toujours par passer. Tiens le coup, suis ta liste, ça va passer.

Je suis à quelques jours d’avoir mes règles ou j’ai mes règles au moment où je vis cet état.

Dans quelques jours l’énergie va revenir, je vais vite oublier et vite vite profiter avant la prochaine dégringolade.

Je suis opérationnelle les 2 tiers à 3 quarts du temps. Au mieux, pendant 1 quart à 1 tiers du temps, j’évite toute interaction sociale, au pire, je fous en l’air tout ce que j’ai commencé : projets, relations, …

Ces creux de vagues sont ma hantise.

Comment fait-on pour se construire une vie perso, une vie de couple, une vie pro qui tienne la route dans ces conditions ?

2- La révélation: Lunatique = Trouble Dysphorique

Cet état là, je l’ai connu comme 3 à 8 % des femmes en âge de procréer1. Cette espèce de dépression qui s’en vient et s’en va avec le cycle menstruel. Qui démarre quelques jours avant les règles et peut se poursuivre ou non pendant les règles.

On considère que c’est une forme sévère du Syndrome Pré-Menstruel. C’est le Trouble Dysphorique.

Si vous aussi vous vous reconnaissez…

Alors, non, vous n’êtes pas folle, vous n’êtes pas hystérique, vous n’êtes pas malade, vous êtes simplement victime, vous subissez un déséquilibre hormonal entraînant des troubles psychiatriques.

L’état de votre système endocrinien (celui qui produit les hormones) et l’état de votre système nerveux vous conditionne à faire l’expérience plus ou moins heureuse de la vie. C’est la chimie interne de notre corps ! Quand le ou les systèmes sont déréglés, c’est le début des problèmes.

Et si je vous parle de tout ça, c’est pour vous annoncer une bonne nouvelle !

Nous avons la capacité de réguler par nous même notre système hormonal et nerveux, nous avons le choix d’arrêter de subir les désagréments d’un déséquilibre hormonal ou pas.

Je suis heureuse et tellement reconnaissante envers la vie, parce que j’ai trouvé une solution pour ne plus subir !

Une solution qui ne nécessite pas de prendre des comprimés ou gélules, chimiques ou naturelles. Une solution qui s’apprend et se pratique et qui ne nécessite que votre corps.

Une fois que vous pratiquez, vous reprenez les rennes de votre vie, vous gagnez en autonomie et en connaissance de vous-même.

Vous rééquilibrez l’ensemble de votre corps (de vos corps en fait).

Vous retrouvez la pêche ! La vitalité ! Et le sourire !

Vous êtes enfin en capacité de tenir les objectifs de vos projets et de les réaliser.

C’est une joie immense que de faire l’expérience de notre capacité, de notre puissance à réguler notre physiologie et par conséquent notre psychisme.

Si vous aussi vous vous sentez prête à ne plus subir, à en finir avec ces trop grands yoyos du psychisme, bienvenue au programme “J’équilibre mon cycle” ou bien à l’accompagnement “sur-mesure”.

A lire sur le même sujet: 3 étapes pour arrêter d’être lunatique ou comment se débarrasser du Trouble Dysphorique Pré-Menstruel.

1: Référence étude psychoneuroendocrinologie sur le Trouble dysphorique : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12892987/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *