Comment se débarrasser des insomnies à la ménopause ?

équilibre au féminin

Cela concerne également les insomnies en cas de chute des taux d’hormones féminines hors période de ménopause.

Le sommeil est un pilier de Santé ; sa qualité et sa quantité ne sont pas à négliger.

Quand des troubles du sommeil apparaissent quelles solutions s’offrent à nous ?

Voici 3 conseils :

1- Se complémenter en Tryptophane et Magnésium pour mieux dormir

Mais pourquoi donc ?

Voyons comment fonctionne notre physiologie en matière de veille/sommeil.

Le cycle Veille-Sommeil est régulé par le taux d’une neurohormone : la Mélatonine.

C’est la glande pinéale, au centre de notre crâne, qui produit cette Mélatonine. La glande pinéale, sensible à la lumière, produit cette hormone en fin de journée quand la luminosité baisse. Si la lumière est forte, la production est empêchée.

La Mélatonine est produite à partir de Sérotonine. Et oui ! Vous savez la fameuse hormone ou neurotransmetteur du bonheur qui elle-même est synthétisée à partir du Tryptophane. Le Tryptophane est un des 9 acides aminés essentiels non synthétisés par le corps que l’on doit apporter par l’alimentation.

Et petit rappel : les acides aminés sont les constituants des protéines !

A savoir également, la Mélatonine fonctionne en couple avec le Magnésium pour la qualité du sommeil.

Donc en première approche rapide et symptomatique : se complémenter en Tryptophane et en Magnésium. Bien évidemment prendre conseil, pour le dosage, auprès d’une personne compétente.

équilibre au féminin; glande pinéale; eloise plat; hormones

Ça c’est pour la solution d’urgence.

Et les plantes me direz-vous ? Je n’en ai pas parlé en effet. Il y a la passiflore, la valériane, le houblon … parfois vous trouverez des compléments pour le sommeil qui les proposent avec du Tryptophane et/ou du magnésium voir même de la Mélatonine.

Petite remarque sur la Mélatonine en complément: je ne suis pas fan d’amener directement une hormone dans le corps, ça amoindrit la fonction de la glande, je préfère apporter des précurseurs ou stimuler la glande comme avec les pratiques de yoga. 😉

On peut également chercher ses 2 éléments dans l’alimentation.

2- Adapter son alimentation pour mieux dormir

Vous trouverez du tryptophane dans :

  • Riz complet
  • Viandes et volailles
  • Produits laitiers
  • Œufs (à lui seul, l’œuf apporte les acides aminés que le corps ne sait pas synthétiser et plusieurs vitamines, c’est vraiment une bombe nutritionnelle avec une assimilation facile)
  • Protéines de soja
  • Arachides
  • Poisson
  • Légumineuses
  • Chocolat
  • Banane
  • Amandes
  • Noix de cajou
  • Levure de bière

Et le Magnésium est connu pour être présent dans :

  • Les légumes verts à ne pas trop cuire (vapeur)
  • Les céréales complètes ;
  • Les fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes…)
  • Les légumes secs (haricots blancs, lentilles, pois cassés)
  • Le chocolat ;
  • Certaines eaux minérales.

Si nous creusons un peu plus la question : qu’est ce qui déstabilise la Mélatonine et provoque ces insomnies ?

3- Ajuster son hygiène de vie pour mieux dormir

Ce qui bouscule notre production de Mélatonine (et pas que) :

  • La lumière de forte intensité (comme en plein jour) le soir devant les écrans,
  • Le stress chronique et la dépression,
  • Un syndrome inflammatoire aiguë ou chronique,
  • L’excès de protéines animales, trop de gras saturé, trop de sucre,
  • Le manque d’activité physique
  • Les troubles anxieux, l’hyperactivité,
  • la prise de substance psychoactive, la consommation de tabac, d’alcool, …

Est ce que vous regardez les écrans avant d’aller vous coucher ?

Vous couchez-vous et levez-vous aux mêmes heures ?

Comment gérez-vous le stress ?

La physiologie aime les repères et les bonnes habitudes.

Opter pour une pratique qui baisse votre niveau de stress est une clé à ne pas négliger et qui vous apportera encore plus de bienfait qu’un bon sommeil.

Une solution pourrait être de combiner :

  • une alimentation où l’on apporte suffisamment de Tryptophane et de Magnésium (demander conseil pour utiliser des compléments si besoin)
  • se coucher et se lever aux mêmes horaires le plus souvent possible
  • ne pas regarder d’écran au moins 1 à 2 heures avant de se coucher pour éviter de retarder l’endormissement
  • avoir une pratique physique et de gestion du stress (sport, marche en Nature, yoga, …)

Découvrez le confort de vie que peut vous apporter la pratique du Yoga Hormonal dans cet article : Qu’est ce que le Yoga Hormonal ?

Pour aider les autres femmes sur cette question, partager en commentaire si vous avez trouvé d’autres choses qui fonctionnent pour vous. Merci pour elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *